retour à HorizonZéro HorizonZero 16 vertical line layout graphic english >  

version imprimable  >

réflexion : sub-rosa
Voyez cet article en version Flash  nécessite Flash 7 >

Porter
Sub-Rosa
par Sylvie Parent et Angus Leech, traduit par Sophie Campbell

16.1 - juillet

Au cours des dernières années, de nombreuses prothèses technologiques ont progressivement envahi l'espace vestimentaire en s'intégrant aux surfaces qui protègent et personnalisent notre enveloppe corporelle. Appareils de communication (téléphones cellulaires) et de divertissement (lecteurs MP3, par exemple), ces nouvelles parures constituent des passages entre notre univers intérieur et ce qui l'entoure, transformant profondément notre rapport au monde. De plus en plus multifonctionnels et performants, ces accessoires ont contribué à densifier nos frontières individuelles de multiples couches d'informations et de sensations tout en offrant au regard d'autrui l'image du corps outillé.

La tendance actuelle dans le domaine des vêtements intelligents vise une intégration plus subtile et complexe d'éléments technologiques, la conception de secondes peaux, en tenant globalement compte de nos besoins et de nos désirs. Le contenu de ce numéro d'HorizonZéro met en perspective les nombreuses réalisations issues des technologies « prêtes-à-porter ».

Dans Quintessence, Sara Diamond nous entraîne dans une réflexion sur les vêtements et leur inscription dans le temps en mettant en évidence la signification affective que nous leur attribuons; ce faisant, elle se demande quel effet les technologies prêtes-à-porter peuvent avoir sur ce rapport affectif. Il est aussi question de la temporalité du vêtement dans L'écologie de la mode, rédigé par Maja Kuzmanovic. L'auteure nous invite à concevoir les vêtements de demain, non plus soumis au renouvellement continuel de la mode, mais ayant le potentiel de s'adapter et de durer grâce à des matières sensibles à l'environnement autant qu'à l'individu qui les porte.

Pour sa part, Joanna Berzowska traite des progrès survenus dans l'histoire récente des cybervêtements et des textiles intelligents, dans son article intitulé Électronique intime. Étant impliquée activement depuis plusieurs années dans la recherche et la création de textiles intelligents, l'auteure nous fait remarquer que les « ordinateurs souples » permettent bien plus d'explorer les aspects ludiques et expressifs des vêtements que d'assurer des fonctions utilitaires.

Enfin, pour que nous puissions nous rendre compte des plus récentes réalisations dans ce domaine, Lincoln Philip nous présente les productions de six créateurs de vêtements et d'accessoires intelligents dans Intelligentes, souples et branchées, créations qui ne manqueront pas de susciter l'intérêt.

Sylvie Parent est la rédactrice francophone d'HorizonZéro.

16.2 - Août

La mode est l'admission que la nature a omis une couche dans sa création de l'humain, que l'être doué de sensibilité doit porter son système nerveux à l'extérieur. (J.G. Ballard)

Le volet d'août du Numéro 16 : PORTER commence par une exploration de certains des moyens dont nous disposons pour afficher notre vie intérieure. En effet, si les vêtements constituent réellement une couche secondaire du système nerveux, les nouveaux travaux dans le domaine de la technologie portable et de l'informatique ubiquiste étendent ce système bien au-delà des simples habits et accessoires, jusque dans l'espace-temps et la masse d'information ambiants. Dans son article Entre peau et jardin, l'artiste et chercheure en technologies portables Katherine Moriwaki s'intéresse à la manière dont les artistes des nouveaux médias canadiens et étrangers utilisent les dispositifs prêts-à-porter comme objets d'étude des interstices qui permettent l'interaction entre le corps humain et le monde qui l'entoure, et à la façon dont ces dispositifs forment une nouvelle espèce de membrane semi-perméable à la base de systèmes d'interaction.

À mesure que les outils technologiques que nous utilisons au quotidien se rapprochent de notre peau, nous ressentons le besoin de les personnaliser et de les intégrer à de plus anciens codes et modes d'habillement et d'expression de notre identité personnelle et culturelle, de nos points communs et de nos différences avec les autres, ainsi que de nos désirs de contacts sociaux. Le texte Prêt-à-porter, prêt à signifier, de la chercheure en informatique ubiquiste Anne Galloway, est un entretien avec la designer Maggie Orth d'International Fashion Machines au sujet des raisons pour lesquelles la récente fusion de l'esthétique et de la technologie en des applications comme l'informatique souple et les textiles électroniques peut avoir un effet sur la façon dont nous pensons la technologie et l'intégrons dans nos vies.

Enfin, pour « l'aficionado » de la mode futuriste qui sommeille en chacun de nous, la section Horizontal de ce mois-ci permet le nec plus ultra en matière de lèche-vitrine interactif : Le paysage portable nous donne en effet une idée, sous forme de croquis conceptuels, de ce dont la technologie prête-à-porter aura l'air en 2015, telle que l'imaginent certains des plus prestigieux concepteurs d'informatique portable actuels. Sabine Seymour nous habille ainsi pour le sport extrême en mer avec son équipement de navigation RESCUE. Maggie Orth conçoit un ensemble de prévision climatique composé d'un Weather Jacket et d'une Destination Belt. Victoria Lawton propose un système thérapeutique destiné à renforcer l'autonomie des plus de 60 ans, appelé Nocturnal Dialysis Nightwear. Finalement, Susan Jenkyn Jones marie le romantisme de la pantoufle de verre à l'intelligence artificielle de certains accessoires dans un service de rencontre du nom de e-scapaid, offrant plaisir et excitation. Nous espérons vivement que les idées stimulantes et pleines de style de ces dessinateurs de mode, toutes illustrées en format interactif par le personnel de création d'HorizonZéro, sauront vous fasciner.

Au sujet de l'équipe de création de ce numéro, c'est avec grand plaisir que nous offrons à Cam Christiansen d'Anlanda Media [www.anlanda.com/], à Calgary, nos plus sincères remerciements pour tout le travail qu'il a effectué comme directeur de la création invité de PORTER. Cam mérite toute notre reconnaissance pour les idées et la conception innovatrices de ce numéro d'HorizonZéro mais, par-dessus tout, ce sont son enthousiasme spontané, son optimisme et son amour du sujet qui ont constitué sa plus grande contribution à notre équipe, et nous lui souhaitons tout le succès qu'il mérite dans son avenir déjà bien rempli.

Ah oui! Avons-nous mentionné que ce mois-ci marque le deuxième anniversaire d'HorizonZéro? Nous avons célébré l'événement le 6 août, lors du défilé de prêt-à-porter technologique Outside/Inside de l'Institut des nouveaux médias de Banff. Après le somptueux spectacle mettant en vedette bon nombre des créations présentées dans ce numéro (entre autres, le travail de Jenny Tillotson, Victoria Lawton, Katherine Moriwaki, Elise Co, Tom Donaldson et Tina Gonsalves, Barbara Layne, Anne Galloway, Joanna Berzowska et Susan Jenkyn Jones) ainsi que les tout nouveaux dispositifs portables de la CodeZebra Softwear Collection 2004 de Sara Diamond, nous avons tous levé notre verre à ces deux remarquables années passées à soutenir les médias numériques canadiens. Un grand merci aux personnes qui se sont jointes à nous pour la célébration. Nous souhaitons à tous nos lecteurs d'apprécier ce 16e numéro dans tout son éclat et toute sa splendeur!

Angus Leech est le rédacteur en chef anglais d'HorizonZéro.

haut haut  

 

Valid XHTML 1.0!
Valid CSS!