retour à HorizonZéro HorizonZero 12 vertical line layout graphic english >  

version imprimable  >

catégorie : Meilleure imagerie numérique
Voyez cet article en version Flash  nécessite Flash 6 >

Meilleure imagerie numérique : Natural History Museum
Janieta Eyre

Commentaire de l'experte
La créatrice torontoise de photos et de performances numériques Janieta Eyre explore le sinistre et la notion de double de façon aussi amusante que troublante. Ses oeuvres évoquent les expériences des pionniers de la mascarade photographique, de Claude Cahun (années 20) à Madame Yevonde (années 30). Elles n'en constituent pas moins une véritable iconographie visuelle du tournant du siècle, et pourraient (presque) être prises pour de joyeuses illustrations publicitaires... s'il n'y avait pas cette macabre doublure du sujet. L'exposition Natural History Museum de Janieta Eyre (Galerie Dazibao, 2003) jette un oeil non conformiste sur la naissance et la maternité : un double conte est présenté en une image vidéo composite où l'artiste, visiblement enceinte, observe des rituels symboliquement liés à l'accouchement. L'exposition comprend aussi des photographies d'une série intitulée Motherhood représentant des récits iconographiques de l'artiste. Par exemple, Bloodbath montre les machinations théâtrales d'une imagination débridée : coiffées de perruques de clown, des jumelles assises sur le bord d'une baignoire prêtent leur tête à des poupées de chiffon suspendues à leur cou comme des bavettes. Ailleurs (Scratch; Pink Hat), les expériences occultes de femmes surprises en situation de découverte intime troublent nos attentes de vérisimilitude photographique. J'ai choisi l'oeuvre de Janieta Eyre pour son parti pris de faire converger la performance, la photographie et les médias numériques (pensons à Mariko Mori, à Mathew Barney). Janieta utilise des environnements familiers, enfantins et colorés pour nous attirer dans un monde fantastique où l'intimité est révélée sous ses nombreux avatars, dans une grande complexité imaginative. ~ Valérie Lamontagne, traduit par Yves Lanthier

L'experte : Valérie Lamontagne
Valérie Lamontagne consacre son énergie créatrice à la production d'oeuvres et de performances numériques comme The Advice Bunny, Becoming Balthus et Sister Valerie (voir www.mobilegaze.com). Actuellement, elle explore la relation entre spiritisme et électricité. Valérie est conservatrice indépendante et membre fondatrice de MobileGaze. Elle écrit sur les médias numériques et enseigne au département Images et sons numériques de l'Université Concordia.

Lien:
Galerie Diane Farris : Janieta Eyre
www.dianefarrisgallery.com/artist/eyre

haut haut  

 

Valid XHTML 1.0!
Valid CSS!