retour à HorizonZéro HorizonZero 06 vertical line layout graphic english >  

version imprimable  >

design : la présentation élastique
Voyez cet article en version Flash  nécessite Flash 6 >

la présentation élastique
la visualisation des données en art, en science, et en design
par Sheelagh Carpendale, traduit par Michel Buttiens

L’espace réservé à l’information numérique ne cesse de gagner en taille et en ampleur. Parallèlement, on observe le progrès rapide et continu de la puissance de calcul et de la mémoire disponibles de nos ordinateurs. Pourtant, en général, la taille de l’espace réservé à l’affichage sur nos ordinateurs n’a guère augmenté; elle a même diminué dans certains cas (celui des ordinateurs de poche, par exemple). Depuis que les terminaux d’affichage vidéo sont devenus l’une de nos principales interfaces d’ordinateur, un des problèmes fondamentaux des concepteurs d’interfaces-utilisateur a été l’utilisation efficace de l’espace d’affichage. On parle alors de problème d’occupation de la surface de l’écran.

Plutôt que de me concentrer sur des applications précises et d’exploiter leur structure d’information sous-jacente en vue d’obtenir des affichages raisonnables, j’ai analysé le problème de l’affichage lui-même sans tenir compte des applications. En adoptant cette approche, j’ai dû établir une distinction entre la représentation et la présentation, ce qui s’est révélé fort utile. La représentation est l’acte de création d’une image qui correspond à l’information comme telle, par exemple le fait de tracer un schéma, alors que la présentation consiste à afficher cette image en mettant en relief et en organisant les zones dignes d’intérêt. Prenons le cas de l’information spatiale d’une ville représentée sur un plan. Il est possible de présenter ce plan de bien des façons : on peut, par exemple, grossir l’itinéraire qu’on prend pour se rendre au travail de manière à faciliter la lecture des noms de rues. Dans mes travaux, je me suis attachée à l’aspect présentation du problème.

La recherche que j’ai effectuée sur cet aspect m’a conduite à mettre sur pied un cadre de travail définissant un espace de présentation élastique. Dans ce cadre, les variantes de présentation (ou les raffinements et restructurations de l’information) sont élastiques. Autrement dit, il demeure toujours possible, lorsqu’on conçoit une nouvelle configuration de présentation, de revenir à une organisation visuelle antérieure. Pour obtenir des variantes de présentation, cette approche s’inspire grandement des progrès techniques qui sont survenus dans les champs de la manipulation tridimensionnelle et de la projection en perspective.

Ceux qui s’intéressent au domaine de la présentation élastique y retrouveront une description des méthodes actuelles et la mise sur pied de nouvelles méthodes, ainsi que des options de combinaisons de différentes stratégies de présentation. Les concepteurs de nouveaux modes de visualisation de l’information pourront ainsi y puiser les combinaisons de méthodes de présentation qui conviennent le mieux à l’information avec laquelle ils travaillent et aux tâches qu’ils doivent accomplir.

Sheelagh Carpendale a acquis une vaste expérience en art, en plus d’enseigner cette matière. Elle est titulaire d’un doctorat en informatique de l’Université Simon Fraser. À l’heure actuelle, elle est professeure adjointe en informatique à l’Université de Calgary, où elle fait de la recherche dans les domaines de la visualisation de l’information, de l’interaction entre l’homme et la machine, et de la schématisation. Le texte qui précède est une adaptation du résumé de sa thèse de doctorat, intitulée A Framework for Elastic Presentation Space. (Université Simon Fraser, 1999).

haut haut  

 

Valid XHTML 1.0!
Valid CSS!