retour à HorizonZéro HorizonZero 07 vertical line layout graphic english >  

version imprimable  >

sur le chez-soi : voyage
Voyez cet article en version Flash  nécessite Flash 6 >

Route Publique
par Pascal Contamine

Ô route publique
Tu parles mieux que je ne sais parler
Tu seras plus pour moi que mon poème
Walt Whitman

Notre nature est dans le mouvement, le repos entier est la mort.
Pascal, pensées

Les cieux eux-mêmes se meuvent éternellement en rond. Le soleil se lève et se couche, la lune croît, les étoiles et les planètes conservent leur mouvement constant, l'air est sans cesse agité par les vents, les eaux fluent et refluent, sans nul doute pour assurer leur préservation, pour nous apprendre que nous devrions être toujours en mouvement.
L'anatomie de la mélancolie,
Robert Burton

Désir d'un chez-soi.
Métaphore d'un désir de stabilité?
Je suis en exil constant dans le doute qui façonne les hommes et qui les définit.
Je marche au-delà des civilisations et des frontières.
Quand je m'arrête, je pleure.

Oui, sans doute refoulé en moi le désir d'un point d'ancrage.
Pour lutter contre le déséquilibre qui tournoie.
Celui que je crée. Celui des grandes furies planétaires.

Le seul chez-moi que je vois est celui des voyageurs.
Une terre remplie de paysages, de peuples de toutes sortes
Qui en auront marre de se taper sur la gueule
Qui finiront par croire à une certaine sérénité
Qui se découvriront et s'accepteront dans leurs différences

Quand nous nous serons tous réincarnés trente fois dans l'Autre
Que tous auront été noir, russe, afghan, papou, vietnamien...
Que tous auront marché, voyagé, touché, vu et entendu...

Je développerai peut-être,
je dis bien peut-être,
le goût de m'arrêter sur cette terre
que j'appellerai affectueusement chez-moi.

Pascal Contamine est auteur, interprète et metteur en scène pour le théâtre. Il a également été interprète pour de nombreuses productions cinématographiques, télévisuelles, radiophoniques et multimédias.

haut haut  

 

Valid XHTML 1.0!
Valid CSS!