retour à HorizonZéro HorizonZero 11 vertical line layout graphic english >  

version imprimable  >

SAT : Le réseau de la SAT
Voyez cet article en version Flash  nécessite Flash 6 >

Le réseau de la SAT
Six projets artistiques remarquables et événements majeurs liés à la SAT
par Shirley Roburn, traduit par Danielle Henripin

Introduction
La SAT (Société des arts technologiques) est une véritable plaque tournante dans le milieu très dynamique de la culture numérique à Montréal. Au fil des ans, des centaines d'artistes et de chercheurs ont franchi ses portes (les programmes d'artistes en résidence ont permis la gestation de dizaines de projets), et d'innombrables organismes - des festivals internationaux d'avant-garde à des groupes plus artisanaux consacrés aux arts et à la technologie - ont tenu dans ses locaux des réunions, des fêtes, des soirées de VJ, des séances de cinéma numérique, des démonstrations de nouveaux médias et des conférences d'artistes. Le « réseau » de la SAT a pour but de présenter un survol de ce genre de manifestations très diversifiées. Toutes ces initiatives sont liées, d'une manière ou d'une autre, à la SAT, mais chacune représente un apport distinct et considérable à la culture des nouveaux médias au Québec.

La Harpe à nuages
À quoi ressemble la voix du ciel? Nicolas Reeves, vice-président de la SAT et professeur de design à l'UQAM, cherche à repérer les architectones (une forme d'organisation dont peuvent naître les architectures) dans le monde naturel et à leur donner une forme nouvelle. Son installation extérieure, Harpe à nuages, « lit » en temps réel les structures des nuages et les transforme en symphonies. Un faisceau laser infrarouge pointé vers l'atmosphère décode l'altitude et la densité des nuages; un logiciel traduit ensuite ces données « architecturales » en sons et en silences - bref, en musique. La Harpe, une installation de taille modeste composée de cubes de différentes dimensions, peut être installée de manière à faire de la musique dans la plupart des lieux publics : elle a ainsi « interprété » les nuages passant au-dessus du Canada, des États-Unis, la France, de l'Allemagne et de la Pologne.

Lien:
Laboratoire de design NXI Gestatio - La Harpe à nuages
http://ingallian.design.uqam.ca/gestatio/IMAGES/WBG-harpe/index.html

Kondition Pluriel
Comment le corps évolue-t-il dans un espace « intelligent »? En 1999, Marie-Claude Poulin (une chorégraphe et danseuse possédant des connaissances théoriques dans l'étude des corps en mouvement, la kinanthropologie) et Martin Kusch (créateur et enseignant reconnu dans le domaine des nouveaux médias) ont fondé Kondition Pluriel. Ils ont commencé à concevoir des performances en direct conjuguant la danse et les installations interactives. Au cours des quatre dernières années, par des laboratoires, des ateliers et des colloques de danse, Kondition Pluriel a exploré l'utilisation d'instruments technologiques (p. ex., des capteurs sans fil attachés au corps) qui permettent aux danseurs d'interagir avec des installations audio et vidéo dans l'espace de performance, créant ainsi des environnements « intelligents » où le mouvement lui-même modifie la scène. La mise en scène devient ainsi une expérience dynamique par laquelle les danseurs dialoguent avec les espaces réels et virtuels qui les entourent.

Lien:
Kondition Pluriel
www.konditionpluriel.org

MUTEK
Où vos oreilles peuvent-elles se régaler de tout un menu musical allant de l'électropop minimaliste au funk futuriste et aux classiques de Kraftwerk revisités par des big bands latins, en passant par le dub, l'hip-hop, le techno-punk, le jazz électronique, l'art sonore et la musique électronique improvisée? Tout cela à la table du festival annuel de musique électronique MUTEK de Montréal. La quatrième édition de MUTEK, qui a eu lieu en mai 2003, réunissait plus de 70 artistes qui ont participé à une douzaine de programmes de prestations ainsi qu'à des activités destinées aux professionnels. MUTEK s'est fait une réputation internationale pour sa programmation audacieuse et éclectique, laquelle a fait des petits au cours des deux dernières années et ainsi donné naissance à des manifestations « MICRO_MUTEK » à New York, à São Paulo, à Valparaiso, à Toronto, à Marseille et à Berlin; à une tournée mexicaine prévue à l'automne 2003; et à une série d'expériences visuelles immersives intitulées ARCHI_TEXTURES, proposées à la SAT, à Montréal.

Lien:
MUTEK
www.mutek.ca

FCMM
Le Festival international nouveau cinéma nouveaux médias Montréal (FCMM) est l'un des rares grands festivals internationaux de cinéma à explorer les possibilités cinématographiques des nouveaux médias. Sa programmation diversifiée propose de tout, des prestations live de VJ au cinéma interactif, où les participants collaborent au récit grâce à des interfaces de reconnaissance vocale ou des marionnettes contrôlées par le public. En plus des installations d'art présentées à la SAT durant le festival et des soirées consacrées au film numérique, au cinéma remix et au multimédia, la série Forum du FCMM propose des ateliers et des séminaires sur les nouveaux médias - dont le prestigieux concours Cyberpitch, dans lequel des créateurs numériques se disputent une bourse pour le Laboratoire pour projets interactifs Bell Globemedia. La SAT a été le lieu principal de diffusion de la programmation nouveaux médias du FCMM en 2003.

Lien:
Festival international nouveau cinéma nouveaux médias Montréal
www.fcmm.com

ELEKTRA
Où donc pouvez-vous voir des minifourgonnettes suspendues dans les airs, transformées en d'immenses haut-parleurs qui diffusent de l'electronica belge d'avant-garde? Nulle part ailleurs qu'à ELEKTRA, un festival montréalais de performances numériques qui présente un amalgame de robotique, d'imagerie numérique et de musique électronique. Fondé en 1999 par Alain Thibault, l'événement ELEKTRA a été conçu dans une optique de fusion : sa programmation diversifiée vise à brouiller les frontières entre les approches esthétiques et les genres médiatiques nouveaux, et à diffuser la culture numérique auprès du grand public. En 2002, plus de 6000 paires d'oreilles ont assisté à deux week-ends de performances. L'édition 2003 du festival se déroulera du 12 au 27 novembre à l'Usine C, à la SAT et au Musée d'art contemporain de Montréal.

Lien:
ELEKTRA
www.elektrafestival.ca

Silophone
Le projet Silophone, qui a trouvé sa genèse dans le cadre du programme d'artiste en résidence de la SAT, a transformé un silo à grain abandonné, au Vieux-Port de Montréal, en un gigantesque instrument de musique. La structure du silo (20 étages de hauteur et un quart de mille de longueur) est composée de 115 compartiments cylindriques, de 30 mètres de haut chacun, qu'on peut faire résonner tels d'immenses tuyaux d'orgue. Le public peut jouer du Silophone de trois manières différentes : en « commandant » des sons par téléphone, en téléchargeant des fichiers de sons sur le site Web du Silophone ou en créant de nouveaux sons à l'observatoire sonore, juste à l'extérieur de l'immeuble. Les sons joués dans le silo sont ensuite rediffusés en direct sur le Web; on peut également les entendre sur place à l'observatoire.

Lien:
Silophone
www.silophone.net

Shirley Roburn est recherchiste pour HorizonZéro.

haut haut  

 

Valid XHTML 1.0!
Valid CSS!