retour à HorizonZéro HorizonZero 11 vertical line layout graphic english >  

version imprimable  >

SAT : Territoires ouverts
Voyez cet article en version Flash  nécessite Flash 6 >

Territoires ouverts - Open Territories
Le réseau à large bande offert aux artistes
par Sylvie Parent

En avril dernier, la Société des arts technologiques (SAT) annonçait que son projet de recherche « Nouveaux territoires de la création et de la diffusion en réseau » avait été sélectionné par le Fonds des réseaux de recherche sur les nouveaux médias du programme « Culture canadienne en ligne » du ministère du Patrimoine canadien. Grâce à ce financement, la SAT entend utiliser le réseau à très large bande, dont elle est une des rares bénéficiaires dans le milieu culturel, pour la création et la diffusion de projets artistiques.

Avec ses équipes techniques spécialisées, des artistes experts de renom et un impressionnant noyau de partenaires, la SAT développe actuellement des outils qui seront offerts à des artistes voulant exploiter les possibilités créatives de tels réseaux. La recherche vise principalement la conception de logiciels à code source ouvert, d'applications réseautiques et d'outils de production numériques.

Sous la responsabilité de Martin Chartrand, chef de projet, la recherche s'effectue selon les quatre grands axes de recherche que sont la diffusion à haut débit et de qualité optimale de contenus audio et vidéo en temps réel (streaming), les projets de téléprésence et la transmission d'environnements immersifs. Ce texte présente un aperçu de la journée « démo » tenue à la SAT le 26 septembre dernier, qui rendait compte de l'état des recherches.

Axe audio
Zack Settel, en collaboration avec l'équipe de recherche de l'axe audio, développe une suite logicielle permettant l'encodage, la transmission sur le réseau à large bande et le décodage de performances sonores multicanal. Lors de la journée démo, la SAT a diffusé dans ses locaux une performance de ZON, groupe de percussionnistes africains jouant à distance dans un studio d'enregistrement de l'UQAM. Le jeu de chacun des cinq musiciens était capturé indépendamment et transmis en synchronie avec les signaux des autres. Dans l'espace de la SAT, des haut-parleurs, disposés de façon à recréer l'emplacement des musiciens dans l'espace original, diffusaient individuellement les sons de l'instrument correspondant, offrant ainsi une spatialisation sonore étonnante de la performance.

Axe vidéo
L'équipe de l'axe vidéo, sous la direction de Franz Hildgen, met au point un mixeur vidéo numérique qui pourra traiter des flux analogiques ou numériques en temps réel. Le mixeur pourra décoder des flux de différentes sources et natures et les réencoder en mode numérique, par exemple, pour les rediffuser sur Internet. Un des objectifs visés est d'organiser des soirées VJ à distance, de mettre en contact des artistes situés dans diverses régions du monde et de les faire participer à des actes créatifs collectifs.

Impossible Sky
Lors de la journée démo, Tim Jackson, du collectif Synth/ops (université Ryerson), a présenté l'oeuvre Impossible Sky, installation utilisant le flux vidéo en temps réel de deux sources. Tandis que des caméras filmaient le ciel de Toronto et celui de Montréal, un dispositif mixait les images captées en continu grâce au réseau à large bande, et le résultat était projeté sur un disque circulaire fixé au plafond. Les visiteurs de l'installation avaient alors l'occasion de contempler un ciel hybride, et ainsi d'être les témoins d'une réalité spatio-temporelle inusitée.

Téléprésence
La SAT a présenté quatre stations de téléprésence lors de cette journée, prototypes mis au point par une équipe responsable de cet axe de recherche sous la supervision de Luc Courchesne. Cette équipe a conçu des stations de téléprésence ayant pour but de rendre la communication à distance la plus efficace possible (qualité sonore et visuelle, facilité de transport de l'équipement, etc.). Certaines stations ont été pensées pour des espaces très vastes, et pourront ainsi capter des installations et éventuellement des performances. L'objectif principal, ici comme dans les autres cas, est d'optimiser le potentiel artistique de ces outils.

AID (Art Interface Device)
Ben Bogart de Synth/ops et Mike Steventon, du centre en nouveaux médias Interaccess de Toronto, ont présenté une installation interactive intitulée Step and Repeat basée sur la technologie AID. Les visiteurs faisant l'expérience de ce projet se déplaçaient devant un écran sur lequel était projetée une séquence vidéo. La sélection de cette séquence résultait des mouvements des spectateurs captés par des senseurs. Bien que fonctionnant « localement », cette installation laissait entrevoir la possibilité que des visiteurs puissent interagir avec un espace à distance dans un avenir prochain grâce à cette technologie et aux réseaux à très large bande.

Immersion
Sébastien Roy, responsable de l'axe immersion, a fait la démonstration de l'outil de correction de perspective qu'il a mis au point pour traiter les distorsions des images projetées sur des surfaces irrégulières. À l'occasion de cette journée, la SAT avait installé un prototype de la SAT[o_Sphere], modèle réduit représentant un tiers de la structure prévue. Les projections multiples sur le dôme d'images « corrigées » mettaient en évidence les possibilités de contenus immersifs pouvant être utilisés dans un tel contexte. La grande SAT[o_Sphere], un dôme transportable qui accueillera les activités de toute nature de la SAT dans plusieurs lieux (voir l'entrevue avec Monique Savoie), est prévue pour juin 2004.

Collage
Pierre Tremblay, du collectif Synth/ops de l'université Ryerson, a mis à l'épreuve la projection d'images dans un environnement immersif à l'occasion de cette journée. À l'intérieur d'un dôme renversé, les spectateurs pouvaient prendre place au milieu d'un espace dans lequel un ensemble diversifié d'images (figuratives et abstraites, naturelles et urbaines) étaient projetées sur 360 degrés.

L'avenir de la SAT
Le projet de recherche Territoires ouverts - Open Territories (TOT) fait preuve d'une grande cohérence en regard des activités passées et présentes de la SAT, les grandes forces créatrices de l'organisme étant la communication, la performance et l'installation. C'est dans un esprit de continuité, et grâce aux nouveaux moyens de diffusion qu'elle possède désormais, que la SAT a mené le projet de recherche TOT.

Les outils développés visent une communication accrue et généralisée, accessible aux artistes et individus de divers milieux. Les projets de diffusion audio et vidéo en temps réel sur les réseaux à large bande permettront la création d'événements collectifs à distance, dans la tradition des mix_sessions de l'organisme, très appréciés dans la communauté. Les projets de téléprésence s'inscrivent également dans une continuité évidente avec l'installation Rendez-vous. Enfin, la transmission d'oeuvres immersives permettra entre autres à la SAT de « transporter » la créativité de ses collaborateurs dans différents coins de la planète, tout en offrant aux artistes la possibilité d'utiliser ce potentiel pour des projets individuels.

C'est dans un esprit de collaboration et d'intersection des savoirs, des intérêts et des désirs que le projet TOT a vu le jour, et qu'il contribuera à définir l'avenir de la SAT.

Sylvie Parent est la rédactrice francophone d'HorizonZéro.

Liens:
Territoires ouverts - Open Territories (TOT)
http://tot.sat.qc.ca

Fonds des réseaux de recherche sur les nouveaux médias
www.pch.gc.ca/progs/pcce-ccop/progs/mednet_f.cfm

Synth/ops
www.rcc.ryerson.ca/synthops/

Interaccess
www.interaccess.org

haut haut  

 

Valid XHTML 1.0!
Valid CSS!